Les couples qui envisagent de se marier aujourd’hui entendent parler de cérémonie laïque comme une nouvelle possibilité à ajouter à la cérémonie civile, ou la cérémonie religieuse. C’est un concept relativement nouveau, alors, concrètement, quels en sont les tenants et les aboutissants ? Une cérémonie laïque est-elle reconnue ? Que dit la loi ?

En fait, tout dépend de ce qu’on entend par “Mariage laïque” !

Alors, dans un premier temps, il convient de définir la “cérémonie de mariage laïque”. Si on reste simple et basique, on peut donner cette définition :

Cérémonie laïque = Cérémonie de mariage qui n’est pas une cérémonie de mariage religieux (!)

Pour aller plus loin, le terme peut désigner :

  • soit la “cérémonie civile”, qui se déroule dans une mairie, qui est laïque et menée par un officier d’état civil.
  • soit la “cérémonie laïque”, également nommée “cérémonie d’engagement”, “cérémonie à l’américaine” ou encore “cérémonie symbolique”, qui n’a pas de lieu précis de déroulement, ni d’officiant déterminé.

Pour ce dernier cas, qui est l’objet même du présent site, la définition pourrait être la suivante :

Cérémonie laïque = Cérémonie de mariage symbolique, complémentaire à la cérémonie civile, au contenu totalement personnalisable.

 

La cérémonie civile, la seule forme de mariage reconnue

En France, le mariage religieux était la seule forme de mariage reconnue jusqu’en 1787, date de l’édit de Versailles. Les personnes non baptisées devaient alors se convertir au catholicisme. Dès cette date, Louis XVI a permit aux personnes non-catholiques de s’unir ! Depuis lors, et notamment la séparation officielle des Eglise et de l’Etat en 1905, la tradition républicaine de laïcité s’impose : seule la cérémonie civile de mariage est reconnue. La cérémonie religieuse du mariage n’est pas interdite, mais, selon la loi, elle doit intervenir après le mariage civil.

La cérémonie civile reste très cadrée et limitée à 3 temps :

  • La lecture des articles du code civil (art. 212, 213, 371-1, 214 et 215)
  • L’engagement des époux
  • La signature de l’acte d’état civil

L’officier d’état civil peut ponctuellement accepter des “animations” ou faire un discours personnalisé, mais il n’y est pas tenu. La cérémonie à la mairie est généralement courte et peu personnalisable, surtout dans les grandes villes où les mariages se suivent les samedis d’été !

Mais… C’est la seule et unique forme de mariage reconnue par l’Etat, en France et à l’étranger, qui vous fera bénéficier des avantages liés à ce statut (avantages fiscaux, pension de réversion, priorités de mutation, succession, etc.), au-delà même du statut social.

 

 

La “cérémonie laïque” a une portée symbolique et romantique

La cérémonie dite “laïque” ne peut donc pas se substituer à la cérémonie civile, elle la complète sur les plans symboliques et de l’émotion. C’est la cérémonie qui garanti aux couples de vivre une cérémonie émouvante, personnelle, à leur image. Elle donne un cadre agréable, dans lequel les mariés se sentent bien.

La cérémonie laïque est basée sur les croyances personnelles des mariés. Elle n’est actuellement pas prévue dans la loi, contrairement aux cérémonies religieuses, dont la célébration ne peut être effectuée qu’après la cérémonie civile (art. 433-215 du Code Pénal : six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende pour tout ministre d’un culte qui procède, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que lui ait été justifié l’acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l’état civil).

Cela ne signifie pas qu’il ne peut pas y avoir de traditions ou de connotations religieuses. Alors que la cérémonie laïque n’exige pas l’adhésion aux croyances religieuses ou à leurs règles, le déroulement de certaines cérémonies laïques peut être basé sur des rituels ou des textes religieux ! D’où la contradiction avec la terminologie “laïque”, qui n’est pas forcément appropriée ! On pourra lui préférer “Cérémonie d’engagement” ou “Cérémonie symbolique”.

 

 

Une cérémonie typiquement française !

Contrairement à l’idée reçue, généralement divulguée par des journalistes ou bloggeurs mal informés, la cérémonie laïque ne vient pas des Etats-Unis ! Et non ! Aux USA, il n’y a pas de cérémonie civile, puis une cérémonie religieuse (ou pas). Il n’y a qu’une seule cérémonie de mariage, officielle.

En fait, les mariés récupèrent leur licence de mariage (“marriage license”) au tribunal ou au bureau des archives de l’état civil. Cette licence leur permet de se marier religieusement ou civilement. L’officiant est agréé, et l’endroit de la cérémonie est libre ! C’est la raison pour laquelle les films et séries américaines montrent de jolis mariages dans de beaux endroits, généralement en extérieur.

Mais ce sont de “vrais mariages”, c’est-à-dire des cérémonies officielles !

La cérémonie laïque telle que pratiquée en France, non religieuse, symbolique et non officielle, en complément de la cérémonie civile, est unique…

Vous aimerez aussi :