Entretien avec Magali GERANTE, directrice de l’agence “Unique cérémonie”, mais aussi officiante de cérémonies laïques en Poitou-Charente (notamment la Vienne, où vous trouverez de jolis lieux !)et dans le sud de la France. Elle nous confie sa définition de la cérémonie laïque et sa conception du métier d’officiant. Et en prime, découvrez ses conseils pour que vous réussissiez votre cérémonie ! Laissons la parole à Magali…

  • Bonjour Magali, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je m’appelle Magali ; J’ai passé la trentaine, euh, pardon la quarantaine, il y a quelques années et c’est précisément à ce moment de ma vie que j’ai découvert le métier passionnant d’officiante de cérémonie laïque alors que j’exerçais la profession de traductrice.

J’ai toujours aimé écrire, jouer avec les mots, coucher sur le papier certains moments importants de ma vie. Les langues, quelles qu’elles soient, m’ont toujours fascinée, c’est pourquoi j’en ai appris plusieurs ! Je prends plaisir à comparer les subtilités de chacune d’elles, à chercher à capturer à l’écrit une émotion, un instant en choisissant les bons mots. Diplômée en Vente & Marketing international, j’ai toujours exercé des professions, en France & à l’étranger, qui m’ont menée à pratiquer l’Anglais, l’Allemand et l’Italien et à me familiariser avec d’autres cultures. J’ai d’ailleurs fini par épouser un Britannique le 31 Décembre 2012 !

Mes proches me décrivent comme une personne exigeante avec les autres mais surtout avec moi-même. Lorsque j’entreprends quelque chose, je déteste le faire à moitié et mets tout en œuvre pour donner le meilleur de moi-même. Généreuse et attentionnée, je m’intéresse sincèrement aux autres et notamment aux couples avec lesquels j’ai le plaisir de travailler.
Au fil des années, j’ai eu maintes fois l’occasion de comprendre que les choses n’arrivent jamais par hasard. J’aimais ma profession de traductrice qui me permettait d’exploiter ma passion pour les langues mais, étant d’un naturel sociable et enjoué, je souffrais du manque de communication lié à la profession et envisageais d’exercer une activité complémentaire me permettant de combler cette solitude professionnelle et de favoriser l’échange humain.

J’ai célébré ma toute première cérémonie en 2009 pour un couple franco/américain venu célébrer son engagement avec famille et amis dans un château poitevin. Malgré un trac qui m’a fait frôler la crise cardiaque, j’ai pris grand plaisir à officier et me suis sentie extrêmement chanceuse d’avoir l’occasion de partager avec le couple et les proches ce moment privilégié.
Séduite par cette toute nouvelle aventure, j’ai fondé Unique Ceremonies l’année suivante et ai célébré depuis plus d’une centaine de cérémonies.

officiant-magali-gerante-unique-ceremonie-6

 

  • Quel regard portez-vous sur le métier d’officiant ?

Lorsque je rencontre les couples pour la première fois, tous me disent qu’ils considèrent la cérémonie laïque comme leur vrai mariage. Chaque fois, je réalise à quel point ils placent en moi tous leurs espoirs pour faire de leur cérémonie un moment inoubliable et privilégié, une « bulle », un « moment hors du temps » comme ils le décrivent souvent.

Je compare souvent le rôle de l’officiant à celui d’un chef d’orchestre : On le remarque à peine mais sans lui, rien ne serait possible. Sa présence est rassurante et indispensable pour les musiciens et le public ne soupçonne pas une minute le travail de préparation qui a eu lieu en amont pour assurer une prestation de qualité. Le chef d’orchestre doit savoir se faire discret pour permettre à ses musiciens de s’exprimer tout en étant assez présent pour assurer la fluidité et la qualité de la performance.

Le métier d’officiant est un métier récent et c’est précisément parce qu’il est récent qu’il est encore difficile pour l’officiant professionnel de voir son métier reconnu en tant que tel. Lorsque j’ai débuté cette activité en 2009, j’ai dû faire face à des réactions peu agréables et répondre à des questions souvent empreintes de moquerie, de dédain et d’incrédulité:
Qu’est-ce qui te donne le droit de marier des gens?
Tu es pasteur ? Tu mets une soutane ?
A quoi sert ce genre de cérémonie puisqu’il n’a pas de valeur légale ? Pourquoi payer pour ce service ? Je peux demander à ma sœur de le faire !
Puisqu’il ne faut aucun diplôme, n’importe qui peut le faire ?

Je ne considère pas « marier » les gens et je ne porte pas de soutane comme Whoopi Goldberg dans « Sister Act » ! Il est vrai qu’à ce jour, la profession d’officiant ne fait l’objet d’aucune réglementation et ne requiert ni diplôme ni formation mais cela ne veut pas dire que n’importe qui est capable de devenir officiant du jour au lendemain car son rôle ne se limite pas à la lecture d’un texte.

Les couples que je rencontre expriment le souhait de s’engager symboliquement l’un à l’autre d’une façon plus personnelle et moins expéditive que lors de la cérémonie civile. Ils souhaitent que je compose pour eux une cérémonie personnalisée qui parlent d’eux avec des mots choisis et qui raconte leur histoire avec humour et respect.

Pour répondre à leurs attentes, j’apprends à connaître chaque couple, compose un texte personnalisé, donne à chaque mot son sens lors de la cérémonie en lui apportant les bonnes intonations au moment opportun afin de susciter l’émotion, le recueillement, un sourire, un rire, du bonheur, des souvenirs.

Etre un bon officiant, c’est être capable de s’exprimer clairement devant un public de 10 à plus de 300 personnes parfois. C’est savoir gérer ses émotions et celles des autres, maîtriser les imprévus et faire preuve d’empathie et de charisme. Le métier d’officiant, c’est mon métier. Je l’exerce avec fierté, sérieux et passion et mets tout en œuvre pour faire honneur à la confiance que me portent les couples.

J’apprécie bien entendu la célébration de la cérémonie laïque mais ce que j’aime plus particulièrement, c’est la phase de préparation durant laquelle j’apprends à connaître les futurs mariés et développe avec eux une relation complice qui les encourage à se confier à moi afin que je puisse ensuite écrire leur histoire.

Aujourd’hui, avec près de 100 cérémonies à mon actif, célébrées en Anglais, en Français ou dans les 2 langues, j’aime toujours autant ce métier et, à l’issue de chaque cérémonie, je ressens le même sentiment d’avoir contribué au bonheur de 2 êtres qui s’aiment et le même sourire de fierté et de gratitude se dessine sur mes lèvres lorsque je leur fais un petit signe d’au revoir en m’éloignant.

officiant magali gerante unique ceremonie

  • Quelle est votre définition de la cérémonie laïque ?

Depuis la création d’Unique Ceremonies en 2010, les choses ont beaucoup évolué. A cette époque, l’intérêt suscité par mes services venait quasi exclusivement d’une clientèle étrangère souhaitant se marier symboliquement en France. Puis, petit à petit, la clientèle française s’est intéressée à ce concept encore si méconnu dans notre pays.

Les premiers couples français intéressés étaient ceux dont les circonstances leur interdisaient l’accès à la traditionnelle cérémonie religieuse telle que les personnes divorcées et les couples de même sexe. Puis elle a été adoptée par les couples pacsés qui souhaitaient célébrer leur engagement d’une manière plus romantique et personnelle.

Aujourd’hui, la cérémonie laïque est une tendance qui s’est généralisée et qui séduit un plus large éventail de couples pour la plupart frustrés par l’union religieuse trop rigide et l’union civile impersonnelle souvent célébrée au pas de course, surtout dans les grandes villes.

L’autre raison du succès grandissant de la cérémonie laïque est l’évolution des comportements observée au cours des 40 dernières années : Les couples vivent ensemble depuis plusieurs années avant d’officialiser leur union, ont déjà acheté un logement ensemble, ont déjà fondé une famille. Contrairement aux générations précédentes, les couples attendent aujourd’hui d’avoir acquis une certaine stabilité financière avant de se marier et le font par conséquent plus tard. Par exemple, selon l’INSEE, les femmes se mariaient en moyenne à l’âge de 24,6 ans en 1980 alors que cet âge était de 35 ans en 2014.

La cérémonie laïque offre à tous ces couples la flexibilité qu’ils recherchent, non seulement quant au lieu du déroulement qui peut être un jardin, un pré, une grange, une plage, etc. mais aussi en ce qui concerne sa forme et son contenu.
Au cours de mes premières années d’exercice en tant qu’officiante, je m’attendais à ce que les couples profitent de cette flexibilité et de la personnalisation proposée pour clairement sortir des sentiers battus et s’affranchir des traditions, des codes et des contraintes imposées par la société.

Pourtant, nombreux sont ceux qui optent pour l’allée centrale, les rangs de chaises, l’entrée solennelle de la mariée précédée de ses demoiselles d’honneur, l’échange des consentements et des alliances.

La cérémonie laïque n’est donc pas, comme je le pensais au départ, l’occasion pour les couples de révolutionner totalement les codes du mariage religieux et ceux de l’institution mais plutôt de l’adapter et créer, avec l’aide de leur officiant, un moment bien à eux qui se déroule dans une atmosphère moins figée et plus détendue.

Contrairement à la cérémonie civile qui n’est vue que comme une démarche administrative, la cérémonie laïque fait office de vraie cérémonie, de célébration et revêt une énorme dimension symbolique aux yeux des couples, c’est pourquoi je suis convaincue que la cérémonie laïque a de beaux jours devant elle et fera encore beaucoup d’heureux.

Officiant ceremonie laique - Unique Ceremonie

  • Comment préparez-vous les cérémonies ?

Lorsque j’ai découvert le métier d’officiante de cérémonie laïque en 2009, j’ai véritablement trouvé ma voie. Aujourd’hui, je consacre tout mon temps à promouvoir mon activité, à échanger avec ma clientèle, à préparer méticuleusement chaque cérémonie, à la célébrer dans le plus grand respect des mariés tout en continuant à parfaire ma connaissance de ce métier passionnant et à partager mes découvertes avec les autres membres de l’équipe d’Unique Cérémonies, Estelle, Virginie & Richard.

Je considère que les couples qui choisissent d’avoir recours à mes services me font cadeau de leur confiance, c’est pourquoi, moi aussi, je me dois de leur faire cadeau de mon temps, de ma bienveillance et de mon écoute. Pour construire et célébrer une cérémonie à l’image de chaque couple, j’ai besoin d’être en empathie avec eux. Je me mets tour à tour dans la peau des mariés, des intervenants, des invités. Comme la lumière blanche qui traverse un prisme de verre, je raconte leur histoire à travers le prisme de leurs sentiments, de leur sensibilité et de leurs personnalités.

Je consacre généralement plusieurs dizaines d’heures à la préparation d’une cérémonie.
– La première étape est bien entendu la Rencontre : Cette étape est primordiale car à son issue, les couples doivent avoir non seulement eu les réponses à leurs questions mais aussi avoir la sensation que le « courant passe » et qu’ils ont envie de partager leur histoire avec leur officiant. Le rôle de l’officiant durant cette étape est en effet d’instaurer une relation complice qui inspire confiance, rassure et encourage les couples à se livrer.
– La seconde étape consiste pour les couples à remplir un questionnaire détaillé. Ce questionnaire est un outil essentiel permettant à l’officiant de découvrir plus intimement la personnalité respective des mariés. Les couples apprécient d’ailleurs cette étape car elle leur permet de réfléchir à la façon dont ils souhaitent vivre leur cérémonie et c’est également l’occasion pour eux d’échanger par écrit à propos de leurs sentiments, de leurs valeurs, de leur avenir. Il faut bien admettre que, de nos jours, rares sont les occasions de s’écrire un petit mot si ce n’est pour dire : « N’oublie-pas de sortir les poubelles » ou « Pense à vider le lave-vaisselle » !
– La 3ème étape est celle de l’écriture. C’est à ce moment que le métier d’officiant tel que je vous l’expliquais plus tôt prend tout son sens. Je m’imprègne de l’univers des couples, ébauche des étapes de cérémonies adaptées à leurs envies, griffonne des mots, des tournures, des émotions, laisse le tout de côté pour y revenir avec des idées plus précises, inspirées de lectures, de chansons, etc. Très perfectionniste, je tiens à ce que le texte soit parfait, que les tournures soient irréprochables, le vocabulaire juste, sensé et élégant. Mon métier de traductrice m’avait habituée à la gymnastique intellectuelle nécessaire pour trouver les mots justes et composer des textes de qualité même si je ne vous cache pas que je n’avais jamais eu l’occasion de traduire des textes d’amour !

Je contacte les proches susceptibles d’intervenir durant la cérémonie afin de les guider et de leur poser quelques questions au sujet des mariés.
Je transmets ensuite au couple une version de cette ébauche ne contenant pas les propos que j’ai décidé de garder secrets jusqu’au grand jour afin d’en discuter et de faire les modifications qui conviennent.
Je peaufine mon ébauche et y ajoute les informations collectées auprès des proches du couple (qui elles-aussi resteront secrètes).
Je contacte les autres prestataires impliqués dans le déroulement afin de convenir des détails logistiques tels que la musique.
Je ne suis pas comédienne, par conséquent, je n’apprends pas cœur le contenu de la cérémonie. En revanche, je le répète à plusieurs reprises à voix haute afin d’adapter le ton à chacun des propos et de toujours garder un contact visuel avec le couple et l’assistance le Jour J.

Si le couple le souhaite, j’organise une répétition la veille du mariage. Le but de cette entrevue n’est pas de répéter toute la cérémonie car il est essentiel que les émotions restent le plus intactes possible pour le grand jour. Il s’agit principalement de caler le timing, la musique, le placement et le rôle des garçons et demoiselles d’honneur s’il y en a. Lorsque la date de la cérémonie approche, je décide avec le couple de la nécessité de la répétition. En effet, certains couples préfèrent ne pas y avoir recours afin de profiter au maximum de l’effet de surprise tandis que d’autres se sentent plus en confiance s’ils procèdent à une répétition préalable.

Cérémonie de Mariage Poitou-Charente

  • Quels sont les rituels les plus utilisés ? Quel est le rituel le plus original qu’on vous ait demandé ?

Certains amoureux décident d’intégrer à leur cérémonie une entrée dansante, à vélo, à deux ou en groupe ou encore accompagnée d’un chien habillé en demoiselle d’honneur ! Ils aiment également y inclure un rituel original tel que le cocktail ou le rituel des pelotes de laine pour n’en citer que deux car les autres sont nos petits secrets 😉 Nous sommes constamment à la recherche de nouveaux rituels que nous puisons souvent dans les anciennes traditions de toutes les cultures du monde.

Ceci dit, la grande majorité des couples hésite à trop s’écarter des traditions craignant peut-être que si leur cérémonie est « trop » originale, elle risque de perdre de sa crédibilité. Ils choisissent par conséquent des rituels plus classiques tels que celui du sable ou des bougies.

Un rituel original que ma collègue Estelle a eu le plaisir de mettre en place récemment était celui où chaque invité a brandi une petite pancarte avec le fameux pouce levé de Facebook suivi d’un selfie que le couple a réalisé.

officiant-magali-gerante-unique-ceremonie-4

  • Quels sont vos 3 principaux conseils pour bien réussir sa cérémonie laïque ?

– Conseil n°1 :
Bien choisir son officiant. Comme je le disais plus tôt, l’officiant est le chef d’orchestre de la cérémonie et c’est lui ou elle qui donnera le ton de la cérémonie et fera en sorte que le tout se déroule de façon fluide dans une ambiance à la fois respectueuse et détendue. La bonne nouvelle est que le métier d’officiant se professionnalise, ce qui permet aux couples d’obtenir un service de qualité et à la hauteur de leurs exigences et de leurs envies.
Il est important de choisir un officiant dont c’est la principale activité. En effet, certains wedding planners ont flairé l’opportunité de gagner plus d’argent et s’improvisent officiants de cérémonie. La préparation d’une cérémonie requiert énormément de temps, c’est pourquoi il vaut mieux confier cette mission à une personne qui ne doit pas aussi se charger du plan de table, de la décoration et de la coordination des prestataires !

– Conseil n°2 :
Jouer le jeu : Un bon officiant est naturellement doué pour l’écriture et saura utiliser les informations récoltées pour concevoir un texte alliant émotions, humour, personnalisation et authenticité. Ceci dit, il est important que le couple joue le jeu et accepte de partager des informations relativement personnelles avec l’officiant.

– Conseil n°3 :
Ecouter son cœur : L’atout d’une cérémonie laïque est la possibilité de la personnaliser au gré de ses envies donc autant en profiter et écouter son cœur. C’est pourquoi j’invite toujours les couples à préparer leur mariage et leur cérémonie pour EUX et pour personne d’autre. Cela ne veut pas dire que l’on ne doit pas demander conseil aux proches mais il est important de garder le contrôle.
Un bon officiant proposera aux couples diverses façons d’impliquer les proches mais pour ce qui est du déroulement et du contenu de la cérémonie, il est important que les couples soient à l’aise avec chacun des choix faits, que ce soit pour la musique, les rituels, les interventions et les diverses étapes composant la cérémonie. Je propose aux couples des idées concernant tous ces points mais ne leur impose jamais rien.
Etre à l’écoute, bienveillant, patient et faire des propositions réalisables qui reflètent la personnalité du couple, c’est çà être officiant.

[video_lightbox_youtube video_id=”UivvNoENEoU” width=”640″ height=”480″ auto_thumb=”1″]

 

Plus d’informations sur Magali GERANTE
– Sa fiche sur : ceremonie-laique.fr
– Son site internet : unique-ceremonies.com

Vous aimerez aussi :