Poursuivons notre tour de présentations des officiants laïcs par cet entretien avec Florence LELOIR, officiante dans les Yvelines, et, plus généralement, à Paris et la région parisienne ! Bilingue, elle assure également des cérémonies de mariage en anglais pour des couples mixtes ou étrangers, qui viennent se marier en France.

Elle nous parle avec sincérité de son métier, et nous confie notamment sa vision de la cérémonie laïque. Vous pourrez également bénéficier de ses conseils aux futurs-mariés pour choisir votre officiant de manière éclairée…

  • Bonjour Florence, pouvez-vous vous présenter ?

Officiant laic de mariages - Florence LELOIRBonjour, Je suis Florence. Je suis célébrante depuis deux ans. Mon chemin a rencontré le monde de la cérémonie par le biais d’un reportage qui a su piquer ma curiosité à l’heure où beaucoup d’entre nous cherche à redonner du sens à la vie. J’ai décidé de suivre ce chemin qui s’ouvrait devant moi et vivre cette aventure pleinement… Aujourd’hui, je peux dire que je ne regrette pas.

Je me suis formée à l’art de la cérémonie par le biais de la Celebrant Foundation and Institute. Cet institut américain offre une formation Outre-Atlantique mais également en France, en français. A ce titre, nous sommes Life-Cycle Celebrant, ou Célébrant des Cycles de la Vie. La Celebrant Foundation and Institute permet également de faire parti d’un réseau de célébrants de par le monde avec lesquels il est possible d’échanger à tout moment, de partager et d’enrichir sa propre culture.

C’est à chaque fois un plaisir renouvelé de vivre ces rencontres enrichissantes avec les couples, de mettre ma plume au service des couples et il n’y a pas plus gratifiant que de voir les sourires et entendre les réactions après chaque cérémonie. Chaque cérémonie préparée et officiée est une motivation et un moteur. Ce sont des rayons de soleil qui relient les gens et réchauffent leur coeur de vivre de tels moments de sincérité et d’émotions.

Je suis passionnée et curieuse et même si la curiosité est un vilain défaut, je pense que pour être officiant, il faut être curieux. Avoir envie, envie de découvrir, d’être à l’écoute, faire des recherches et coller au mieux à l’image et à l’histoire personnelle du couple. La curiosité est une vraie qualité dans ce domaine ! Etre officiante, c’est être en perpétuelle recherche, c’est un apprentissage permanent.

 

  • Comment appréhendez-vous le concept de cérémonie laïque ?

Au terme de cérémonie laïque, je préfère le terme de cérémonie d’engagement. Les cérémonies “laïques” sont des cérémonies qui ont une âme. C’est pour cela que je préfère le terme d’engagement. Le mariage est par définition l’union de deux personnes, mais surtout un engagement que chacun peut formaliser à sa façon.

Le mariage civil donne aux couples qui se tournent vers nous une image superficielle, un goût d’inachevé. Cependant, tous ne se retrouvent pas dans la religion, ou ne trouveraient pas honnêtes de vivre un mariage dans un édifice religieux de par leurs convictions, leurs valeurs ou leur situation.

Les couples ressentent le besoin de vivre leur engagement intensément, avec profondeur mais aussi avec légèreté. Les cérémonies d’engagement permettent de donner du sens au mariage, un sens que le couple souhaite autour de ce qu’il est, de ses valeurs, de son histoire, de sa personnalité mais qu’il souhaite surtout partager avec ses proches.
Ces couples ressentent le fait de créer et de vivre une cérémonie qui leur ressemble comme une chance et souvent parents et grands-parents pour qui la religion reste incontournable s’avèrent conquis par ce nouveau concept de cérémonie. Cet engagement personnel et personnalisé donne de la valeur à leur union à leurs yeux et aux yeux de tous.

 

  • Qu’appréciez-vous dans le métier d’officiant ?

Officiant-Florence LELOIR - 3Tout…
Vivre tous ces moments avec les couples, les accompagner dans leur engagement, les conseiller, …
Les sourires sur les visages des mariés, mais aussi des invités, …
Apprendre, échanger, rechercher, créer, imaginer, inventer, écrire, s’adapter, improviser, …
Le sentiment de satisfaction ressenti à l’issue d’une cérémonie…
La joie et l’émotion de ces instants.
Tout cela me conforte dans mon choix d’être officiante et me fait aimer ce que je fais. C’est un métier qui demande beaucoup d’investissement personnel, mais c’est aussi un métier passionnant, valorisant, épanouissant.. et enrichissant humainement parlant.
Il n’y a pas une cérémonie, il y a des millions de cérémonies…

 

  • Pouvez-vous nous décrire la cérémonie qui vous a le plus émue ?

Ce qui m’émeut le plus dans toutes les cérémonies, c’est la spontanéité. La spontanéité des mariés qui ne s’encombrent pas des conventions comme cela pourrait être le cas lors d’une cérémonie religieuse.

Il est difficile de choisir une cérémonie parmi toutes celles que j’ai officié car chaque cérémonie possède une âme mais si vraiment je devais en choisir une ce serait celle d’un couple franco-américain. La mariée française, d’origine africaine, le marié américain. Tous deux vivant sur le continent africain bien qu’ils se soient rencontrés à Paris. Les demoiselles d’honneur françaises habillées de robe en wax (un tissu africain) et les garçons d’honneur en smoking. Une cérémonie au mélange de couleurs et de saveurs, un mélange de traditions et de cultures… et de langues car il fallait doser les passages en français et en anglais… et donc faire passer l’émotion à tous les invités qu’ils soient français ou américains.

Cérémonie du Sable - Sandra et Ricardo

Cérémonie du Sable – Sandra et Ricardo

Ils ont choisi de procéder au rituel du sable avec des sables de leurs pays (France et Etats-Unis). C’étaient leurs mamans qui s’étaient chargées de recueillir ce sable. Et lorsqu’ils les ont mélangés, bien que la différence pu être minimes entre les deux, le marié a bien touillé les deux sables ensemble pour qu’ils deviennent inséparables. C’était assez drôle.

Les mariés, très pudiques, ont été très touchés et touchants… c’était très émouvant de les voir passer des larmes aux rires et du rires aux larmes au fur et à mesure des interventions de leurs témoins. Quant au final, je veux dire leur sortie, c’est en dansant qu’ils l’ont faites car de leur propre mot, ils ne pouvaient plus attendre pour faire la fête !

… Je ne pourrai pas oublier non plus ces couples qui préparent leur mariage pendant des mois et qui le jour J sont tellement submergés par l’émotion que leurs larmes coulent à travers leurs rires. Ils sont tous touchants… vraiment et c’est un plaisir de partager ces moments avec eux.

 

  • Quels conseils pouvez-vous donner aux couples qui souhaitent solliciter un officiant professionnel pour leur cérémonie ?

Choisir un officiant n’est pas juste une question de prix, c’est une question de relation, de confiance, de feeling. Je leur conseillerai donc de choisir l’officiant qui leur ressemble, avec lequel ils se sentiront bien. Choisir de vivre une cérémonie d’engagement, ce n’est pas juste une mode, c’est une co-création entre le couple et l’officiant. Cela demande de se livrer et la relation de confiance est très importante à mettre en place.

Tout comme chaque couple est unique, chaque officiant est unique. Il faut aussi être conscient que deux officiants ne feront pas la même cérémonie, chaque couple a sa propre sensibilité et chaque officiant également. Le monde des officiants regorge de personnalités différentes avec des parcours différents.

Une cérémonie créé pour un couple ne résonnera pas de la même façon pour un autre couple, c’est pourquoi la personnalisation de chaque cérémonie est importante. Les couples doivent être convaincus qu’ils sont uniques et que nous sommes là pour les mettre en valeur en dosant émotion, justesse, humour dans un contexte chaleureux et convivial.

 

Pour en savoir plus sur Florence LELOIR et Célébrance :

Vous aimerez aussi :