Entretien avec Stella BEUVARD, directrice de l’agence “Cum Sidera”, et créatrice de cérémonies laïques. Elle propose ses services dans le sud ouest, mais elle se déplace aussi à Paris ! Elle nous présente notamment sa conception du métier d’officiant et de la cérémonie laïque. Pétillante et pleine de fraîcheur, l’interview de Stella est une véritable ode à la tolérance et à la générosité. Et en prime, vous saurez ce que signifie “Cum Sidera” !!!

  • Bonjour Stella, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Stella, la trentaine bien avancée, et il paraît que je suis généreuse, enthousiaste et toujours inspirée… Un peu exigeante aussi c’est vrai, mais c’est parce que j’aime les belles choses : je trouve que ça donne tout de suite du sens… Sûrement une déformation professionnelle due à ma formation de metteur en scène ! Mes petits mariés (oui, je les appelle toujours “mes petits mariés”, même quand ils ont le double de mon âge ! ) ont pris l’habitude de m’appeler “leur petite étoile”, et j’avoue que j’adore ça ! Je suis officiellement installée depuis 2012, très fière et très heureuse de faire partie des pionnières de ce drôle de métier ! Et toc ! Ah oui ! Un petit détail qui amuse tout le monde : je ne suis pas mariée… 🙂

 

  • Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer en tant qu’officiante professionnelle ?

Alors… Je me présente plutôt en tant que créatrice de cérémonie sur mesure… Le “rôle” d’officiante n’est pour moi que l’aboutissement d’un long travail de réflexion et de création avec les couples que j’accompagne. Et puis je préfère aussi le terme : “maître de cérémonie” que je trouve personnellement plus juste. Il s’agit surtout en effet, d’accompagner les mariés le jour J, de diriger une cérémonie qu’il leur permette de s’exprimer le plus librement possible et aussi de partager avec leurs proches, voir de les faire participer… Je me vois donc plus comme un “médian” entre eux et leurs proches, ou un espèce de fil conducteur qui permet de bien comprendre ce qu’il se passe, ce qu’il nous est proposé de vivre autour des amoureux en cet instant si particulier.

Mais encore une fois, le plus important pour moi est de bien “construire” cette cérémonie, et c’est donc tout le travail en amont qui m’intéresse vraiment. Ma première mission est de trouver une forme de cérémonie pertinente qui saura défendre et révéler la personnalité de chaque couple. Chaque nouveau couple est une nouvelle création, parce que chacun d’eux est unique. Je ne sais pas travailler autrement qu’en ré-inventant tout à chaque fois… Pour moi il est essentiel que mes mariés se sentent toujours comme “les premiers” à vivre quelque chose d’aussi fort… Je n’utilise donc pas le mot “sur mesure” ou “création” à la légère…

Et je crois que c’est tout simplement mon expérience de metteur en scène qui m’a amenée un jour à me lancer dans ce drôle de projet. J’avais vraiment envie de mettre mon regard artistique et mes compétences particulières au service du “vivant”, ou de la “vraie vie” et pas seulement du théâtre et du cinéma… (parce ce que là, évidemment c’est tout sauf du spectacle, c’est du “pour ce vrai” !!!).

Et puis j’aime bien l’idée que parfois ce n’est pas moi qui dirigerai la cérémonie (même si je suis présente, cachée quelque part, un peu comme un chef d’orchestre ou un ange gardien). Pour certains couples, il est beaucoup plus légitime de confier ce rôle à l’un de leurs proches… même si c’est moi qui ait créé et écrit la cérémonie en amont, et que j’ai aussi préparé leur proche pour cette jolie mission !

Officiant-Stella-Beuvard (1)

  • Quelles évolutions de la cérémonie laïque avez-vous pu observer depuis vos débuts ?

Je suis ravie de constater que les futurs mariés font de plus en plus la différence entre les cérémonies d’engagement laïques ou symboliques – à la forme tellement libre – et les cérémonies dîtes “à l’américaine” : un terme un peu galvaudé qui entraine derrière lui un paquet de clichés ronflants et pompeux dont ils ont de plus en plus envie de se démarquer… Tant mieux ! C’est la vraie bonne nouvelle du moment : un grand vent de liberté vient secouer le petit monde du mariage et dépoussiérer de vieilles habitudes qui avaient quelque peu terni l’image des “noces” ces dernières décennies.

Aujourd’hui le mariage est devenu un prétexte à la créativité et à l’originalité. Et pas seulement pour les cérémonies… Beaucoup de prestataires suivent le même chemin, notamment du côté des wedding planner, des fleuristes et décorateurs ou des photographes et des vidéastes… De plus en plus de vrais artistes se tournent vers l’univers du mariage, et c’est un vrai bonheur pour moi de pouvoir partager avec eux inspiration, rigueur e exigence pour nos mariés en commun. Je crois que ce besoin de redonner du sens au mariage a poussé les mariés à une plus grande conscience dans leurs choix. Et je pense qu’il est ESSENTIEL de donner du sens à notre existence à travers ces rites de passages aussi importants que le mariage.

Parce que le mariage n’est pas une fête comme les autres, et n’est pas qu’une histoire du budget pour le traiteur et le domaine à louer… Il me semble que les futurs mariés veulent de plus en plus se re-centrer sur ce qui fait que cette fête là, n’est pas une fête comme les autres… Ce petit truc en plus qui en fera un moment à part… inoubliable… Alors forcément : travailler avec des artisans investis et inspirés ça change tout… ça devient aussi une aventure humaine avant tout … et un peu artistique ! … J’aime bien leur dire d’ailleurs, que d’une certaine manière, c’est un peu leur “acte artistique” à eux…

Officiant cérémonie en Gironde

  • Quelles pistes proposez-vous pour personnaliser les cérémonies de “vos” mariés ?

Tout commence par le “fameux” questionnaire… Chez Cum Sidera c’est LE sésame pour entrer véritablement dans le travail de création de la cérémonie. Il marque le début du travail de “préparation”. Il me permet à moi de découvrir plus intimement l’histoire des futurs mariés, mais il leur permet surtout à eux de comprendre pourquoi et comment ils ont envie de vivre cette cérémonie… Ce petit cahier magique (et oui, plus d’une centaine de questions, ça méritait bien un petit cahier…) est le point de départ de nos échanges, et va m’inspirer toute la “matière” que je vais leur apporter… Et oui ! Il s’agit de comprendre et d’entrer dans l’univers symbolique propre à chaque couple, grâce auquel je pourrais composer une trame de cérémonie faite de toutes les étapes qui me semblent justes par rapport à leur besoins et leur personnalité.

Les cérémonies sont très différentes les unes des autres… Il y a les plus “classiques” pour les amateurs de prises de paroles, d’échange de discours, mais aussi les plus “typées” : où nous nous servons de thématiques symboliques fortes comme par exemple : les 5 sens, l’art du Tao, les traditions celtiques, et même la théorie des saveurs ! etc. Ces thèmes permettent d’évoquer les qualités du couple autrement. Parfois le geste prime sur la parole, alors on imaginera des formes de petits rituels à travers lesquels les amoureux s’exprimeront plus facilement… Pour chaque couple la sensibilité et la forme sont différentes…

Officiant-Stella-Beuvard (6)

  • Quels sont les éléments essentiels pour réussir une cérémonie laïque ?

Aaaaaaah ! S’il existait une recette !!! Réussir une cérémonie c’est un challenge différent à chaque fois… et j’ai toujours mon petit moment de trac avant qu’elle prenne vie. Tant mieux ! Le trac c’est la vitamine des créatifs : ça veut dire qu’on a conscience que ce qu’on fait est important… Alors vive le trac…

Je dirais peut-être que l’essentiel est dans le temps de préparation… D’abord parce qu’il faut que cette cérémonie compte vraiment pour vous : que ce ne soit pas qu’un élément accessoire de la fête mais plutôt un point névralgique de cette journée pas comme les autres. Il faut être prêts à vous investir, à découvrir, à vous ouvrir aussi le plus possible à la personne que vous avez choisie pour vous accompagner. Alors vous serez prêts à vous laisser surprendre, à vous prendre au jeu, à aimer de plus en plus ce petit moment qui se prépare… Le temps que vous passerez à réfléchir, à discuter, à débattre, à imaginer, à rêver cette cérémonie, c’est aussi tout ce qui lui donnera son sens, son importance, sa “chair et son âme” à la cérémonie. Si vous prenez ce temps nécessaire, alors forcément vous choisirez exactement la forme et tous les petits détails qui en feront un moment magique, émouvant, étonnant et révélateur mais aussi fluide, rythmé, vivant, entrainant même (le rythme d’une cérémonie, c’est très important !)…

Mais surtout, cette préparation c’est aussi un cadeau que vous faîtes à votre couple, des petits moments privilégiés rien que pour vous deux, à parler de vous, comme une pré-lune de miel. J’ai juste envie de citer ces quelques phrases que j’aime beaucoup, de Robert Neuburger, un neuropsychiatre et psychothérapeute familial qui dit : ” Il faut trouver du temps pour le couple. Les gens doivent se retrouver hors tout contexte. Échanger alors sur ce qu’ils souhaiteraient pour le couple aujourd’hui. Retrouver chez eux l’idée qu’ils sont un couple. Le don du temps est quelque chose qui est important”.

Officiant-Stella-Beuvard (2)

  • Vous sentez-vous aujourd’hui pleinement épanouie et à votre place ?

… Je crois que oui ! En tout cas je suis heureuse de constater que mon entourage (beaucoup, c’est vrai, d’intellectuels, d’artistes, de “penseurs”) qui étaient un peu sceptiques au départ de me voir “embrasser la vocation- mariage” sont de plus en plus conquis par mon “machin” … et s’y intéressent maintenant de très très près ! Et puis j’adore aussi ce nouvel univers que je découvre et la solidarité qui existe entre les prestataires mariage (c’est aussi une grande famille !). Mais la plus belle reconnaissance je l’a trouve évidemment dans le regard de mes petits mariés, ou plutôt dans leurs gros câlins, leurs mots doux, leurs coups de fil même 3 ou 4 ans après, les week-end retrouvailles, ou les grands virages que leur ont inspiré ce travail… Wahou ! C’est bon le bonheur, quand même !!!

En fait cette dernière question est amusante… Je vais être obligée de vous expliquer ce que veut dire “Cum Sidera”… Ça vient du latin, et c’est l’origine de mon “Consideratio” qui a donné “considération” en français. “Cum” veut dire “avec” et “Sidera” , “les astres” (les étoiles qui ont une une influence sur les Hommes… ). Être considéré veut donc dire : “Être avec sa bonne étoile” , être exactement à la bonne place, relié à sa bonne étoile et guidé vers le meilleur…

[video_lightbox_vimeo5 video_id=138510941 width=640 height=480 auto_thumb=”1″]

Plus d’informations sur Stella BEUVARD
– Sa fiche sur : ceremonie-laique.fr
– Son site internet : www.cumsidera.com

Crédits photo & vidéo :

Vous aimerez aussi :