Durée de lecture : 4 min

Marylin est officiante de cérémonies laïques de mariage en Suisse, plus précisément dans les cantons de Genève (GE), Neuchâtel (NE) et Vaud (VD). Faites connaissance avec Marylin et appréciez sa vision de la cérémonie laïque…

• Bonjour Marylin, pouvez-vous vous présenter ? Comment en êtes-vous venu à devenir officiante ?

Je m’appelle Marylin Rebelo, j’ai 39 ans. Mariée et maman d’une petite fille de 3 ans, je suis franco-suisse et vis en Suisse depuis presque 20 ans, après avoir grandi de l’autre côté de la frontière.

En quête de ma mission sur Terre, je suis mon chemin en perpétuelle recherche de connaissance de moi-même, du monde et des autres. Idéaliste, perfectionniste, sensible et aventurière, je souhaite apporter ma contribution à un monde meilleur et orienté vers l’Amour.

Je suis passionnée par l’apprentissage, la spiritualité, les voyages, la nature, les animaux, la musique, les mots (je parle plusieurs langues) et la découverte.

Depuis 2015, je me suis lancée dans l’entrepreneuriat en accompagnant les couples qui souhaitent exprimer la force de leur engagement. Mon travail consiste à les guider à travers une préparation au mariage personnalisée jusqu’au jour de leur union. Ensemble, nous créons un univers rempli de sens, de mots justes, d’émotions et de symboles pour révéler ce qui rend leur amour unique et profond. Je rédige leur histoire qui prendra forme lors d’une cérémonie et sera le point de départ d’une nouvelle étape de leur vie.
J’aime dire que je n’ai pas choisi ce métier mais que c’est lui qui m’a choisie. En effet, le mariage ne m’a jamais particulièrement fait rêver. Pourtant, quand j’ai rencontré celui qui allait devenir mon mari, j’ai naturellement eu envie de sauter le pas avec lui. Certaines interrogations quant à notre vision de l’Union, le sens à lui donner pour réaliser quelque chose de véritablement authentique hors d’un cadre religieux et administratif, ont alors découlé.
Lorsque nous avons décidé de franchir le pas, il était clair que nous n’allions pas emprunter les voies traditionnelles. C’était en 2013, et c’est la période qui a coïncidé avec de grands changements et remises en question dans ma vie professionnelle.
Je venais de débuter une formation pour réaliser un Diplôme Fédéral de Web Project Manager. J’ai choisi d’orienter mon mémoire sur le thème des cérémonies laïques en créant un projet, site et blog autour de cet univers. J’ai été littéralement portée par tout cela. Une fois mon diplôme en poche, je ne pouvais me résoudre à abandonner ce projet. Mon entreprise est née.
Il faut également savoir que mon premier contact avec les cérémonies symboliques remonte à 1996, lorsque que nous avions choisi de réaliser des funérailles laïques pour le décès de mon papa. Je n’aurais jamais pu imaginer le lien qui allait se créer entre cet événement tragique et la suite de mon destin.

Officiant Marylin REBELO - ceremonie de mariage

• Qu’est-ce qui vous inspire dans votre métier ?

La quête de sens avant tout. J’aime apporter une dimension poétique et philosophique aux cérémonies que je crée et célèbre, afin de laisser un bagage de valeur au couple, tout comme de permettre aux invités d’en retirer aussi quelque chose.

J’adore la diversité que chaque histoire recèle, apprendre à connaître les couples, les cerner, les comprendre. Mon but est de les guider vers leur mariage et au-delà pour faire perdurer la force de leur union, grâce à cette préparation au mariage dans laquelle ils s’impliquent durant plusieurs mois.
Les autres éléments qui me passionnent sont la recherche littéraire pour écrire des textes forts, accrocheurs et mémorables. Toujours sur mesure. Et puis l’étude des symboles et rites, selon l’histoire, les valeurs ou la culture des mariés.

• Comment définiriez-vous un « bon » officiant ? Quelles qualités doit-il disposer, mais aussi les défauts qu’il ne devrait pas avoir ?

Un bon professionnel est à mes yeux une personne dotée d’une grande capacité d’écoute, d’intuition, de créativité et d’ouverture d’esprit. La cérémonie doit rester celle du couple et s’il est judicieux d’orienter les futurs mariés, en aucun cas l’officiant ne doit s’approprier leurs choix.
L’ampleur du sur-mesure est à mon avis ce qui va différencier un professionnel d’un autre. J’imagine que certains, comme moi, imaginent et rédigent mot pour mot tout le contenu de la cérémonie en l’adaptant totalement au couple, tandis que d’autres vont peut-être s’inspirer de textes d’auteur ou reproduire certains passages et rituels entre une cérémonie et une autre.

Je suis convaincue qu’un bon professionnel comprend que ce travail doit avant tout être profond, suivi, qualitatif, et ainsi veiller à accompagner un nombre limité de couples par saison. L’officiant est souvent l’unique point de contact continu des futurs mariés durant toute la préparation au mariage, raison pour laquelle il doit faire preuve de forte implication et de grande disponibilité.

Un autre aspect et non des moindres : un professionnel aguerri connaît la valeur de ce métier et applique des tarifs représentatifs de l’énergie et du travail que cela demande. Comme il s’agit d’une profession relativement nouvelle et originale, il est important que son mérite soit perçu et compris, afin qu’elle puisse perdurer sainement à l’avenir.

Pour revenir sur le terme d’« officiant », je le trouve un peu réducteur quant à l’envergure de ce métier. Personnellement, je suis toujours en recherche du mot idéal pour définir cette activité qui demande de nombreuses ressources et est dotée de tant de facettes !

Officiant Marylin REBELO - Celebrant ceremonie laique

• Pouvez-vous nous raconter votre(vos) plus belle(s) anecdote(s) en tant que célébrante ?

Je ne sais pas si l’on peut parler d’anecdote, mais j’ai vu et vois encore souvent des personnes réfractaires à ce type de célébration – car elles auraient préféré une dimension religieuse – venir vers moi en fin de cérémonie pour me dire qu’elles n’ont jamais ressenti autant d’émotions et d’amour lors d’un mariage…

• Quels sont les 3 conseils que vous donneriez aux futurs-mariés pour réussir leur cérémonie ?

> Écoutez votre cœur plutôt que votre cerveau
> Pensez à vous avant de penser aux autres
> Privilégiez l’authenticité, c’est elle qui mène vers la justesse

Plus d’informations sur Marylin REBELO
– Sur le site : Officiant de cérémonie
– Son site internet : https://marylinrebelo.com/