Voici Camille TARDIF, célébrante de cérémonies laïques en région Centre-Val de Loire (et notamment l’Inde-et-Loire), qui officie pour l’agence “L’atelier d’un souhait” ! Quelles tendances en 2018 ? Quels conseils pour préparer votre cérémonie ? Quelles innovations à prévoir ? Découvrez l’univers de Camille…

 

  • Bonjour Camille, pouvez-vous vous présenter ? Comment en êtes-vous venu à devenir officiante ?

Je me prénomme Camille et suis officiante de cérémonies et organisatrice d’évènements (en particulier de mariages).
Le parcours qui m’a conduit à cela est, je dois l’avouer, assez atypique.

En effet, contrairement à beaucoup de mes consœurs et confrères, mon univers initial est très différent de ceux de la communication, du marketing ou encore du commerce.

Depuis maintenant 9 ans, j’accompagne des couples avec bienveillance, empathie, écoute et douceur. En tant que sage-femme j’accompagnais et guidais les couples dans la grossesse, la naissance et la parentalité ; je les accompagne désormais pour mon plus grand bonheur, dans le mariage et l’engagement.

Vous vous posez peut-être des questions sur les raisons de ce changement, de cette évolution ?
C’est une envie d’entreprenariat, un besoin d’indépendance, une passion pour le monde du mariage et ce besoin d’échange et de proximité avec autrui – profondément ancré en moi – qui ont fait naître cette aspiration d’un nouveau projet de vie, d’un nouveau défi.

Lorsque ce projet de fonder L’atelier d’un Souhait est né, une évidence est également née : celle de devenir officiante de cérémonie.

Il était toutefois manifeste pour moi que mon envie, mon besoin ou même ma passion ne garantiraient pas la réussite professionnelle dans ce métier et ce malgré mon dynamisme, mon enthousiasme et ma créativité débordante.

Alors je me suis tournée vers l’ASSOCEM (l’Association des Consultants En Mariage) et je me suis formée, à la fois au métier de wedding planner, à celui d’officiant de cérémonie mais aussi à celui de chef d’entreprise.

Lorsque je suis devenue sage-femme, j’ai prêté serment et me suis engagée à respecter le code de déontologie de cette profession (c’est d’ailleurs une obligation légale). Alors, en tant que membre de l’ASSOCEM, m’engager chaque jour et avec chaque couple à respecter la charte de déontologie de l’association est évident, logique et naturel.

Officiant de cérémonie Camille TARDIF

 

  • Quelle est votre conception, votre vision, de la cérémonie laïque ? Comment la définiriez-vous ?

Je vais tout d’abord me permettre de rectifier ce terme « cérémonie laïque » et je vais vous faire part de ma conception, ma vision, de la cérémonie d’engagement et non de la seule cérémonie laïque.

Ce dernier type de cérémonie peut en effet se rapporter à une cérémonie de mariage, mais elle s’ouvre aussi à d’autres moment de la vie comme celui du baptême. De plus, j’ai l’intime conviction que les croyances ne devraient jamais empêcher un couple de s’unir, de s’engager comme il le souhaite et il m’est donc inconcevable de restreindre mon accompagnement en fonction des croyances ou de l’absence de croyances de chacun.

La cérémonie d’engagement s’associe spontanément dans mon esprit à la notion de liberté et d’authenticité. C’est la possibilité d’être libre ; libre d’être qui l’on est individuellement mais aussi en tant que couple. C’est l‘opportunité de créer un moment à part dans votre mariage mais aussi dans votre vie.

Mon intime conviction est que la cérémonie doit vous ressembler, parler de vous, de votre histoire et de vos valeurs.

C’est pour moi un instant où le temps s’arrête, où vous êtes ailleurs, comme dans une bulle.

C’est un moment pour vous, qui vous appartient.

Décoration chaise cérémonie laique

 

  • Quelles seront les tendances des cérémonies laïques version 2018 ?

Vous l’aurez peut-être déjà compris, il est primordial que la relation entre les mariés et l’officiant soit basée sur la confiance, la bienveillance mais aussi le lien. Chaque couple est unique, tout comme l’officiant l’est également. Plus les aspirations et les valeurs entre vous seront communes et plus l’échange sera facile, productif et bien-sûr authentique.
C’est pour ces différentes raisons que je ne peux pas uniquement vous parler des tendances : je vais surtout vous parler de celles qui me parlent, me correspondent et me transportent.

=> Une cérémonie où l’harmonie est totale entre la nature et l’élégance. Ce concept me correspond totalement et c’est une tendance indéniable qui émerge et prend de l’ampleur. Pantone a d’ailleurs dans cet esprit élu le « Greenery » comme LA couleur de l’année 2017.

Pour être en accord avec cet esprit naturel, ce besoin de retour aux sources, cette connexion avec le monde qui vous entoure, le choix du lieu de cérémonie est indéniablement à réfléchir. Par exemple, vous pouvez choisir de vous unir dans une forêt, le jardin familial (peut-être devant ce chêne qui a grandi en même temps que vous) ou encore sur une plage.

Le choix de votre décoration est également un point clé. Comme vous l’imaginez, c’est ici le végétal, le feuillage, le bois ou encore les fleurs qui seront à privilégier. Exit le superflu, il faut aller à l’essentiel, comme le suggère cette citation d’Arsène Houssaye : « La nature est encore le meilleur des peintres. »

=> Une cérémonie magique, la tête dans les étoiles. Choisir de s’unir à la tombée de la nuit avec comme seule lumière celle de bougies, de guirlandes lumineuses mais surtout celles qui émanent du ciel est extrêmement poétique et romantique.

Le regard et l’attention de tous sont tournés vers vous et le moment présent. La décoration et l’environnement sont alors décalés au second plan. Sans artifice ou diversion possible, c’est en pleine conscience que l’esprit de chaque invité reste concentré sur la cérémonie en elle-même, renforçant cet instant magique.

L’idée que chaque invité puisse se blottir dans un plaid afin de profiter pleinement de ce moment renvoie aussi à une notion de cocooning et d’enveloppement chaleureux qui me plait.

 

  • Comment êtes-vous reçue par les familles ? Pensez-vous que la cérémonie laïque soit adoptée en France ?

Jusqu’à présent, les futurs mariés ont toujours été mes premiers interlocuteurs. Dans certains cas, l’entourage ne connaît pas cette alternative et est parfois réticent à ce choix d’union. Il y a encore des interrogations chez certains, notamment les plus âgés.

Je suis là pour leur expliquer ce qu’est une cérémonie d’engagement, mais surtout pour leur faire comprendre que s’ils aiment les futurs mariés, alors il ne faut pas qu’ils s’inquiètent car ils apprécieront une cérémonie qui a été créée, réfléchie et écrite pour leur ressembler.

Dans tous les cas, après avoir assisté à la cérémonie, tous les réticents changent d’avis ! Régulièrement d’ailleurs, ils viennent même me voir spontanément à la fin de l’office, pour me féliciter et me remercier de ce moment. C’est vraiment l’une des plus belles récompenses pour moi (après le bonheur de mes mariés bien sûr) que de convaincre les sceptiques et de donner à certains l’envie de se marier ou de renouveler leurs vœux.

Selon moi, le terme « cérémonie laïque » se répand en France rapidement mais le concept n’est pour autant, pas encore bien compris par tout le monde.

Cérémonie laique de mariage

 

  • Comment essayez-vous d’innover dans votre domaine ?

L’innovation est à la fois naturelle mais aussi contrainte à un travail régulier et profond.

Effectivement, la singularité de chaque individu et par conséquent de chaque couple induit naturellement l’innovation afin de coller au plus près à leurs personnalités et aspirations. La cérémonie doit impérativement être à l’image du couple, ainsi je suis forcément inspirée de manière nouvelle par chaque rencontre et par conséquent pour chaque cérémonie. Je ne peux raconter la même histoire, proposer pour tous les mêmes rituels ou encore créer la même trame pour chacun.

Pour continuer d’innover, je cultive ma créativité et me remets sans cesse en question. Etre à l’écoute du monde qui nous entoure permet également d’innover.

C’est ainsi qu’il y a peu, j’ai fait le choix de proposer également mon accompagnement pour les cérémonies laïques de baptême.

 

  • Pour conclure cet entretien, je vous invite à vous adresser directement aux futurs-mariés !

Vous avez fait le choix de vous marier, de vous engager l’un envers l’autre et peut-être que désormais vous envisagez de vous unir lors d’une cérémonie d’engagement.

Si telle est votre envie profonde : alors n’hésitez pas !

Mon conseil : réfléchissez à vos motivations et aspirations réelles pour cette cérémonie.

La relation construite avec votre officiant (qu’il soit professionnel ou non) fera toute la différence pour transformer ce souhait en une magnifique cérémonie construite sur mesure et à votre image !

Je suis bien évidemment également disponible pour échanger ensemble sur votre projet.

Je vous souhaite une belle aventure !

 

Plus d’informations sur Camille TARDIF
– Sur le site : ceremonie-laique.fr
– Son site internet : www.latelierdunsouhait.fr

Crédit photos :

 

Vous aimerez aussi :