Je vous présente aujourd’hui Mélissa, officiante de cérémonies laïques dans le Rhône. Elle nous présente le parcours qui l’a conduite jusqu’à cette activité, sa vision du métier d’officiant et notamment les trois principales qualité que doit disposer un officiant. Je vous laisse découvrir l’interview…

  • Bonjour Mélissa, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, Je m’appelle Mélissa et suis connue sous le nom Mélissa Mariage. Je suis officiante de cérémonies laïques depuis 4 ans.

Maman d’une petite fille depuis 1 an, je me suis lancée dans cette merveilleuse aventure à la suite de mon propre mariage en 2012.

Melissa Mariage

 

  • Comment en êtes-vous arrivé à devenir officiante professionnelle, et à apprendre votre métier ?

J’ai commencé suite à une mauvaise expérience (comme quoi il y a toujours du bon à retirer de toutes les situations…) !
J’avais fait appel à une personne pour officier mon mariage, que j’avais découvert au mariage d’une amie l’année précédente, il y avait très peu de choix à l’époque… et je me suis rendue compte que la cérémonie que cette personne me proposait était un copier coller de celle de mon amie…Cela a été une très mauvaise rencontre pour moi, mes idées n’étaient pas respectées, j’ai vraiment cru tout arrêter et ne pas avoir moi aussi au final de jolie cérémonie qui me ressemble…

Je me suis donc lancée à 2000 % dans ce métier, j’ai lu énormément de guides… tout ce qui avait un rapport de près ou de loin avec les cérémonies laïques pour, au final, avoir du choix, proposer des cérémonies différentes à chaque couple que je rencontre.

Souvent des mariés me disent: “Notre histoire est banale, on s’est rencontré à l’école, par Internet.. puis on s’est mis en ménage puis on a décidé de se marier !” Mais lorsqu’ils me racontent leurs histoires, je me rends compte à quel point chaque couple est unique !

 

  • Quelles sont les caractéristiques d’un bon officiant ?

Un bon officiant ça commence peut être par ça justement: savoir déceler chez chaque couple ses différences, sa sensibilité pour pouvoir proposer des cérémonies uniques vraiment personnelles !!!

C’est un métier à mon sens où il faut être très complet, il y a vraiment 3 savoirs-faire à avoir :

– En 1er : des qualités rédactionnelles, un goût certain pour l’écriture.
– En 2: une vraie aisance à l’oral, un bon relationnel, de l’empathie, un côté un peu théâtral pour transmettre des émotions
– En 3: un sens pratique, une bonne organisation et de la réactivité pour coordonner les différentes interventions et orchestrer parfaitement le jour J

Officiante Melissa Mariage gay

 

  • Quel regard portez-vous sur la saisonnalité du métier ? Comment le vivez-vous, notamment le “rush” estival ?

Il n’y a pas de saisonnalité dans mon activité… Bien que la saison principale dure d’avril à novembre, il m’arrive tous les ans de célébrer des mariages d’hivers en janvier ou février.

Au final les 4 mois “creux” en termes de célébration sont chargés en salons, en rendez-vous de préparation et travail rédactionnel donc l’année défile et le rush hivernal des préparations est aussi intense que le rush estival des célébrations !

Officiant laique Melissa - Sous la neige

 

  • Qu’est-ce qui est le plus gratifiant pour vous dans votre activité ?

Il est dur de choisir un élément tant il y en a. Etre choisi, avoir la confiance des mariés est déjà un grand honneur. Voir les mariés et invités heureux vous féliciter pour ce moment magique à la fin de la cérémonie apporte une joie intense et enfin les recommandations sont une récompense formidable.

Pour en savoir plus Mélissa :

Vous aimerez aussi :