Durée de lecture : 5 min

Rencontre aujourd’hui avec Ariane DOUGUET, officiante de cérémonie laïques de mariages et de funérailles, qui a la particularité de chanter en plus de célébrer la cérémonie !

Bonjour Ariane, pouvez-vous vous présenter ? Comment en êtes-vous venu à devenir officiante ?

Bonjour Nicolas, j’ai un parcours atypique. Ancien expert comptable devenue chanteuse soliste professionnelle, j’ai commencé à chanter pour le mariage d’amis il y a 20 ans. Ensuite, j’ai développé cette activité professionnelle de chanteuse pour les mariages catholiques à l’église. Un jour, une wedding planner m’a demandé de célébrer un mariage pour des étrangers en ponctuant la cérémonie de mes chants. C’était bien avant qu’on parle de cérémonie laïque en France. Dès cette première cérémonie, ce fut une évidence : un véritable coup de foudre. Ensuite, j’ai développé mon concept de cérémonie tout en me formant auprès de l’international Wedding Institute.

Depuis une dizaine d’années, j’aide les couples et les familles à mettre du sens et de la Grâce dans la création d’une cérémonie de mariage personnalisée. Ainsi, j’ai accompagné de nombreux mariages comme chanteuse à l’église ou comme officiante de cérémonie et chanteuse pour des cérémonies laïques. Quelle chance d’exercer un métier aussi magique !

La vie est un cycle. Étant également maître de cérémonie funéraire diplômée EFFA, je célèbre les funérailles selon le même concept https://www.aria-ceremonie-funeraire-lyrique.com

Cérémonie au domaine des étangs à Massignac (16)
(c) Julien VALANTIN

Vous avez la particularité de chanter vos cérémonies, pouvez-vous nous en dire plus ?

Concrètement, je célèbre avec ma voix parlée et ponctue la cérémonie de mes chants – autrement dit je fais une double prestation d’officiante et chanteuse. Personnellement, le geste vocal de parler est indissociable de chanter. Surtout, le chant est un extraordinaire vecteur d’émotion et de magie : il rassemble tout le monde, toutes générations, religions, croyances ou cultures confondues. Il favorise la rencontre émotionnelle et un réel partage.
Ma rareté est d’être une chanteuse crossover. C’est un terme très utilisé dans les pays Anglos saxons. Cela signifie que je chante tous les styles de musique du classique lyrique à aujourd’hui en colorant ma voix différemment selon le genre de chant (Ave Maria, gospel, opéra, chanson, musique de film, pop). Surtout, mon répertoire s’enrichit des nouvelles chansons que j’apprends à la demande de mes couples. C’est tellement émouvant de pouvoir vous faire plaisir et chanter « votre » chanson par exemple pour votre échange de vœux quand vous échangez un baiser !

En plus de mes chants solistes, j’adore faire chanter l’assemblée pour créer une cohésion et une communion (pas au sens religieux mais au sens de partager et « vibrer » tous ensemble comme témoins du couple qui s’unit dans la célébration de l’amour et de la vie). Comme je fais beaucoup de célébrations bilingues, souvent la moitié de l’assemblée ne parle pas français et réciproquement comprend mal l’anglais. Alors je crée une cohésion en faisant chanter tous ensemble sur un rituel collectif, Hallelujah de L.Cohen/J.Buckley ou Iz over the rainbow par exemple. Croyez-moi, ce sont des souvenirs pour la vie !

Cérémonie Abbaye de Saignon (84) Ariane DOUGUET
Cérémonie Abbaye de Saignon (84)
(c) Nicolas TERRAES

Comment définiriez-vous un « bon » officiant ? Quelles qualités doit-il disposer, mais aussi les défauts qu’il ne devrait pas avoir ?

Trop de timidité et d’introversion me semblent peu compatibles avec l’exercice de ce métier qui requiert des qualités humaines, intellectuelles et une certaine maturité.

En l’occurrence, il me semble nécessaire d’avoir soi-même parcouru un certain chemin de vie pour avoir un regard et une expérience dans sa vie personnelle sur le couple et l’engagement du mariage.

Ensuite, un savant dosage entre la capacité à se mettre en avant et se faire discret à d’autres moments du processus de création et durant la cérémonie ; Une bonne culture générale et une vraie connaissance des rites et symboles du monde entier;

Des qualités de psychologue, d’intuition, d’empathie, d’écoute, d’investigation, de mise en perspective et d’écriture pour accompagner le couple et ses proches dans la création d’un rite totalement personnalisé sur mesure :
Un esprit de synthèse, des capacités d’organisation et de chef d’orchestre pour coordonner et rassembler en amont et le jour J ;
Le sens de la mise en scène, du beau ;
Des qualités d’orateur, d’élocution, de conteur, un timbre de voix agréable, la capacité d’officier sans micro sont nécessaires.
Une présence authentique bienveillante et un regard ;
Une grande capacité de concentration, d’improvisation et de lâcher prise pendant la cérémonie ;
Une aptitude à se remettre en question en permanence ;
Une certaine générosité et de l’amour à donner sans compter.

Officiant de cérémonie laique de mariage Ariane DOUGUET
Cérémonie « The Peninsula », Paris (75)
(c) Jeremy Froeliger

Pouvez-vous nous raconter votre(vos) plus belle(s) anecdote(s) en tant que célébrante ?

Il eut cette cérémonie célébrée à l’île Maurice fin 2018. C’était un mariage interconfessionnel entre « A. » mauricienne hindoue et « H. » français catholique. Après 3 jours de rites hindous, j’ai scellé leur union sur une plage où nous avons chanté tous ensemble avec leurs familles « Let it be » des Beatles. Magique !

Ou cette cérémonie de mariage célébrée pour un couple qui avait été séparé pendant 3 ans pour des questions d’immigration : c’était la première fois que leurs familles se rencontraient sur le sol français ! Et tous ont cru que j’étais leur amie tant je connaissais les menus détails de leur histoire & j’étais impliquée dans le récit de leur amour contrarié.

Ou encore cette autre cérémonie où je célébrais face à une diaspora accompagnée de musiciens d’Afrique mêlés à des musiciens classiques. Quelle merveille de conter l’histoire de ce couple bercée par la kora, le violoncelle et la pulsation du djembé. Lorsque le collège des anciens est venu à la fin m’embrasser, j’en suis encore toute émue.

Oh, il y en a tant … Chaque cérémonie recèle des moments de Grâce ! Surtout ce sont nos regards échangés, vos larmes de joie et vos sourires qui me comblent à chaque cérémonie.

Cérémonie au Château de la Cour Senlisse (78)
Cérémonie au Château de la Cour Senlisse (78)
(c) Marie FAUCHEUX

Quels sont les 3 conseils que vous donneriez aux futurs-mariés pour réussir leur cérémonie ?

1- prenez votre temps pour réfléchir à ce que vous souhaitez, tant sur le fond que la forme – la cérémonie restera le souvenir émotionnel le plus fort du jour J !

2- si vous décidez de faire appel à un officiant professionnel, prenez votre temps pour échanger et faire votre choix afin que ce soit un coup de cœur réciproque.

3- si vous choisissez l’un de vos proche pour célébrer votre union, faîtes vous accompagner tant pour la relecture du texte de votre cérémonie laïque que pour la préparation de votre proche à célébrer. Comme de nombreux confrères aguerris, je propose un coaching en ce sens. Ce serait vraiment dommage que ce moment magique vire au patronage faute de préparation – je reçois malheureusement beaucoup de témoignages de photographes en ce sens (!) Célébrer le mariage de ses amis a un impact émotionnel énorme et il convient vraiment d’avoir un regard extérieur expérimenté et bienveillant pour s’entraîner au jour J. Songez qu’il n’y aura pas de seconde chance – à moins d’organiser une autre cérémonie pour votre anniversaire de mariage…


Retrouvez Ariane DOUGUET :
– Sur ceremonie-laique.fr
– Sur son site internet

Crédits photo :